Attaché territorial | Troisième concours | 2006 | Commentaire

Sujet : "L'acceptation du changement ne signifie pas l'oubli du passé"
René REMOND, le Monde, 9 janvier 2001

Corrigé


Dans cet article, publié dans Le Monde le 9 janvier 2001 et intitulé « L’acceptation du changement ne signifie pas l’oubli du passé », René Rémond, historien spécialiste de l’époque contemporaine, nous dresse un bilan des changements qui ont affecté la société française ces dernières décennies. Il nous montre que chaque évolution de la société peut être interprétée différemment selon les points de vue mais que sa capacité d’adaptation et son expérience du passé l’aidera à surmonter ces crises.
Quels sont les changements qui ont affecté la société française durant ces dernières décennies et comment réagit-elle ?
La société française a subi de nombreuses mutations qui ont entraîné l.43 « une fracture sociale ». Pourtant elle porte en elle les moyens de surmonter cette crise.


René Rémond écrit son article en 2001, pourtant les mots qu’il emploie et le tableau qu’il dresse de la société font plus que jamais partie de notre actualité.
L.39 à l.43 « La cohésion sociale, dont dépend l’unité d’un peuple, est l’un des de ces problèmes. On s’inquiète pour elle des inégalités constatées, on dénonce la fracture sociale ». La société française est traversée par une profonde crise qui touche la population la plus fragile. La recrudescence du chômage, les difficultés pour un jeune de trouver un travail à la sortie de l’école, la montée des discriminations de toutes sortes ont entraîné une fracture sociale : l.199-200 « L’inégalité est aujourd’hui ressentie comme injustice », la société réagit. En effet, les victimes des ces inégalités sont le plus souvent concentrées dans les banlieues, des quartiers où n’existent que des logements sociaux. La mixité sociale n’existe plus. Les enfants vont dans des collèges ou lycées classés Z.E.P. (Zone d’Education Prioritaire) et bien que ceux-ci reçoivent plus de moyens, ces élèves sont étiquetés et n’auront pas le même accès à un établissement d’enseignement supérieur qu’un autre élève issu d’un autre quartier plus favorisé. Le sentiment d’injustice domine également chez les ouvriers licenciés car leur entreprise fait faillite ou se délocalise. On retrouve ainsi une sorte de cercle vicieux s’ils ne retrouvent pas de travail rapidement. Leurs conditions de vie se dégradent, ils vivent de minima sociaux et se retrouvent en situation précaire. Face à ces inégalités, la société réagit de manière différente.
L.86 à l.91 « La famille est probablement celle qui a le mieux résisté à l’épreuve du temps, celle à laquelle les individus restent le plus attachés et qui leur inspire le plus confiance », malgré une augmentation des divorces et les nombreuses familles monoparentales, la structure familiale reste le point d’ancrage des individus. En effet, l’individu se retranche avec sa famille face à ces inégalités. On assiste à une rupture du lien social, une montée de l’individualisme. Les plus jeunes réagissent différemment. L’exemple le plus illustratif est la crise des banlieues qui a secoué la France en novembre 2005. Elle a démontré la profonde crise, le sentiment d’injustice qui secoue les jeunes des banlieues. Ils n’ont trouvé que la violence pour exprimer leur ras-le-bol. Ils concentrent à eux seul quasiment tous les problèmes : chômage, discrimination à l’embauche qu’elle soit raciale, géographique ou encore le fait de n’avoir aucune expérience, la mixité sociale n’existe pas. La violence se traduit également dans les écoles où l’on constate une augmentation des violences verbales ou physiques. Outre la violence, cette fracture sociale se traduit également à travers le fait religieux.
L.95 à l.101 « D’une part on relève tous les signes d’une régression rapide et massive : le déclin de la pratique, le détachement des églises, les progrès de l’ignorance et de l’inculturereligieuse. Mais jamais autant on n’a parlé du retour du religieux ». En effet, nous pouvons évoquer ici les Journées Mondiales de la Jeunesse qui rassemblent des milliers de personnes ou encore de la mort du pape Jean-Paul II qui a suscité un grand émoi dans le monde entier. Pourtant on constate une baisse de la croyance et de la pratique. Le danger avec la religion reste son côté extrémiste. En effet, ce sentiment d’injustice peut entraîner un repli sur soi, un retour à la foi qui n’est pas un mal mais peut être dangereux dans le cas d’une vision extrémiste. Ainsi la religion musulmane, 2e religion de France, est souvent assimilée au terrorisme. Cela entraîne une augmentation du racisme.


René Rémond nous dresse ainsi un tableau relativement juste de la société française : une société en crise frappée par un sentiment profond d’inégalité qui tente de s’en sortir par un repli sur soi ou encore s’exprime par la violence. Face à cela le gouvernement se devait de réagir même si la société porte en elle les moyens pour s’en sortir.


Le gouvernement se devait donc de réagir. Après un rapport commandé par Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Borloo, un Plan de cohésion sociale a été élaboré. Il comporte trois volets : L’emploi, le logement et l’égalité des chances. Au niveau emploi, l’Etat a créé de nouveaux contrats comme le Contrat Nouvelle Embauche qui permet aux entreprises de moins de 20 salariés d’embaucher avec une période d’essai de 2 ans. Ce CNE permet à l’entreprise de licencier sans aucun motif l’employé durant sa période d’essai. Actuellement, le gouvernement tente de l’étendre à toutes les entreprises, le contrat s’appelle Contrat Première Embauche. Il est réservé aux moins de 26 ans. Il existe également le Contrat d’Accompagnement à l’emploi. On parle également de CV anonymes pour lutter contre les discriminations. Concernant le logement, il est question de rénover tous les quartiers où il existe des logements sociaux pour les rendre plus attractifs et moins « ghettos ». La loi SRU doit être respectée : elle impose un quota de 20 % de logements sociaux dans les communes de plus de 3 500 habitants. Il est question d’y inclure les maisons à 100 000 euros. Enfin l’égalité des chances est l’enjeu que s’est donné le Premier ministre, Dominique de Villepin, pour cette année 2006. Il veut lutter contre toutes les formes de discriminations et donner à tous les moyens de « grimper dans l’ascenseur social ». Face à ces réformes la société réagit vivement.
L.249 à l.257 « Quant à l’idée complaisamment entretenue par les politiques, que les Français seraient irréductiblement réfractaires à toute tentative de réforme, c’est un alibi commode pour déguiser ou l’absence de lucidité ou le défaut de courage des gouvernements, ou excuser leur maladresse » (…), en effet la tradition veut que les français n’aiment pas les réformes. D’un premier abord on pourrait être d’accord : les nombreuses grèves nous le montrent. Les manifestations organisées contre le C.P.E. (Contrat Première Embauche) ou encore il y a quelques années contre la réforme des retraites sont des exemples parfaits. Pourtant René Rémond nous indique l.257 à l.261 : « Les français acceptent les réformes pourvu qu’on les convainque de leur nécessité et qu’on sache leur en expliquer les dispositions ». Il critique les méthodes du gouvernement qui pressé de mettre en oeuvre son programme ne prend pas le temps de l’expliquer allant parfois jusqu’à utiliser l’article 49-3 de la Constitution qui permet de faire passer une loi sans le vote du Parlement. Les français peuvent donc accepter le changement à condition d’être correctement informé. Outre ces changements, ces solutions apportées à la fracture sociale, René Rémond nous indique une autre image du Français.
En effet, l. 264 à l. 267 « Ces français qui se répandent aujourd’hui à travers le monde, qui font mentir notre réputation de peuple casanier », la mobilité est un élément important dans notre société. A l’heure européenne et grâce à la réforme Licence Master Doctorat(LMD) qui permet de passer des diplômes à l’étranger et d’avoir leur équivalence en France, la mobilité peut être une solution à cette fracture sociale. Elle entraîne la création de lien social, le partage d’une culture différente, d’une mixité sociale. Un autre élément est à souligner : l’intérêt pour le passé, l. 289-292 « Est-ce un hasard si jamais autant que dans les décennies le passé ne s’est imposé avec une force aussi incoercible ? » On voit de plus en plus de documentaires, de commémorations pour rappeler les erreurs du passé ou encore ses victoires. Ceci afin d’en tirer une certaine expérience. Dans une société où l’on parle d’une montée de l’individualisme, il est intéressant de constater les formidables élans de solidarité envers les victimes de catastrophes naturelles (le tsunami Asie du Sud Est le 26 décembre 2004) ou pour les associations qui aident les malades (opération pièces jaunes, le Téléthon).

Ainsi, même si la société est en crise, tous les moyens sont mis en oeuvre pour la résoudre.

René Rémond fait une analyse très juste de notre société. Cet article aurait pu être publié en janvier 2006. Son article nous laisse un message d’espoir sur une société française qui malgré les difficultés a toujours réussi à se placer sur l’échiquier européen, à surmonter ses problèmes.

Samedi 11 octobre 2008 6 11 /10 /Oct /2008 04:56
- Par Territori@l - Publié dans : Concours Annales Cours
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Point d'indice au 01/07/10

point2

Espace gratuit de stockage

Sondage

Territorial.over-blog.fr lance une enquête sur les régimes indemnitaires des collectivités locales (Conseils régionaux, conseils généraux, communes, communautés, EPCI, syndicats...).

Envoyez à l'adresse contact@123territorial.fr la délibération qui fixe le régime indemnitaire dans votre collectivité.

Lire la suite ici.

 

Rechercher

Présentation

  • : Territorial
  • Territorial
  • : politique blog famille animaux PARIS Actualité
  • : Blog des fonctionnaires territoriaux, éléments de rémunération, grilles indiciaires, échelles de rémunération, régime indemnitaire, blog de révision pour réussir le concours d'attaché territorial mais aussi vous trouverez sur ce blog des cours, des informations, des conseils venant de revues de presse, de mes lectures habituelles, d'une compilation de recherche internet et des outils divers (calcul de feuille de salaire, astuces...)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Il y a actuellement  18565  personnes connectées à Over-Blog dont  6  sur ce blog
       
               

Copyright (c) 2010 territorial.over-blog.fr et ses concédants. Tous droits réservés.

Pour certaines photos, détention des droits d'auteur par Micro Application SA, Hemera Technologies Inc.

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés